Sophie RENARD

Sophie RENARD,    photographe amateur

Sophie Renard est née en avril 1963 à Jemappes, dans une famille d’artistes, d’un père peintre, sculpteur, créateur de mobilier et de bijoux et d’une mère tout aussi artiste, qui écrit et dessine.

C’est à son adolescence qu’elle a pu observer le processus du développement de la pellicule jusqu’au résultat final de la photo noir et blanc.

Emprunter l’appareil photo de son père, un Asahi Pentax, lui plaisait déjà.

A 20 ans, elle travaillait à Bruxelles. Peu de temps après, elle y suivi des cours du soir de dessin à l’Académie des Beaux-Arts.

Plus tard, elle jeta son dévolu sur un Canon mais l’utilisa avec peu d’assiduité.

Ce n’est que depuis quelques années qu’elle ne peut plus se passer de photographier, principalement la nature…les fleurs et… les chats dont elle fait l’élevage. Bien utile pour cette deuxième passion.

La photographie étant devenue comme une drogue, elle s’est donc offert un nouvel appareil photo, un Nikon cette fois.

Après avoir suivi une formation sur « le triangle de l’exposition », elle doit encore apprendre car elle privilégie la scène à la qualité photographique mais espère bientôt pouvoir réunir les deux.

Les photos de sa première exposition, Les couleurs de Cuba, sont, pour elle, quelques photos sans fioritures, juste des images qui filent au fil de l’émotion.

Ce sont des instantanés de la vie, empruntés ou partagés, des scènes du quotidien, des moments insolites, le paysage qui nous montre ses plus jolies couleurs, ces monuments qui se montrent fiers et majestueux, l’atmosphère, ses contrastes…

Les couleurs de Cuba, des photos simples mais des instants uniques.

Sophie ne se considère pas comme photographe, juste une captureuse de tableaux sans prétention, avec un œil de… Renard.

Elle vous présente quelques-uns de ces moments figés que l’on ne reverra jamais.  L’importance de sauver les souvenirs.  C’était à Cuba en 2017.

Ses photos…CUBA